Choose your language: Nederlands English Deutsch Vlaams Francais
Website Backs

Le site Matador utilise des cookies (et d'autres techniques) et recueille des informations sur l'utilisation du site, entre autres choses, pour l'analyser et l'améliorer et pour s'assurer que vous voyez des informations pertinentes pour vous.

En utilisant ce site ou en cliquant sur l'accord ci-dessous, vous acceptez l'utilisation de cookies et la collecte d'informations sur la base de ceci sur le site de Matador.

Dernière nouvelle

Dernière nouvelle

L' Elevage
03/01/2011

Chez nombre d'amateurs les pigeons se retrouvent sur le nid pour l'instant. L'aspect le plus important de l'élevage est la production de jeunes. Chez certains amateurs, les pigeons de compétition sont mis à contribution aussi, pour arriver à peupler le pigeonnier de jeunes du nombre d'habitants voulu.

Parents sains, jeunes sains
En y réfléchissant de plus près, on se demande jusqu'où nous pouvons pousser le bouchon trop loin. Au cœur de l'hiver et par des températures négatives, le oiseaux ne cherchent pas spontanément à faire des nids. En plus, c'est beaucoup plus difficile d'amener les reproducteurs vers la forme nécessaire maintenant, qu'en plein été. Qu'on le veuille ou non, mais la condition des parents définit en grande mesure de ce qui adviendra des jeunes. Si les parents ne veulent pas s'accoupler spontanément, quand ils mettent trop de temps avant qu'il ne fassent leur nid ou qu'ils commencent à pondre, vous pouvez vous attendre à vivre des situations scabreuses avec cette jeune garde. Cela ne veut pas dire que vous ne ferez pas de prix avec ces jeunes, mais ne vous attendez pas à une super saison. En général la deuxième ronde donne de meilleures résultats, mais cela n'a rien avoir avec les qualités des jeunes. C'est dû en première instance à la condition meilleure que les parents on eu l'occasion de se construire depuis le premier nid.

Les bons débuts font la moitié du travail
Il vaut mieux s'abstenir, si les parents ne sont pas au top. Mis à part le fait d'allumer, il n'y a pas de vrais “ astuces ” qui pourraient aider. Les bons soins constants tout au long de l'année constituent un bon début. Mais ce qui est élémentaire, est de commencer avec des bons pigeons en excellente santé. Je n'ai pas besoin de pigeons qui ne tiennent debout que grâce à toutes sortes de remèdes. Pendant la saison compétitive je fais tout ce qu'il faut pour aider l'organisme des voiliers à récupérer après les courses, etc. Néanmoins, les reproducteurs vont devoir vivre avec une bonne nourriture équilibrée, des minéraux en suffisance et de bons soins de base, et ce, certainement tant qu'ils n'ont pas de jeunes. Toute médication est à éviter. Il y en a toujours qui peuvent tomber malades, et je ne les laisserai pas “ crever ”. Ces pigeons seront soignés dans la mesure du possible, mais il n'est pas question de faire des cures à l'aveuglette pour toute la troupe. Je reste convaincu du fait que c'est un meilleur investissement d'éliminer un pigeon que d'aller en chercher un.

Démarrer avec de bons pigeons
Et là, ça commence déjà. C'est quoi par définition, un bon pigeon? Qu'entendons-nous par bon pigeon de compétition et bon reproducteur? Un bon voilier, peut-il être aussi un bon reproducteur?
Je remarque, quand les amateurs vont chercher un pigeon, ils regardent en premier lieu ses prestations. Mais attention quand même, il y a un nombre de facteurs qui peuvent influer sur ces résultats. Sur papier les oiseaux peuvent sembler totalement différents que ce qu'ils sont en vérité.
À quel endroit joue l'amateur? Comment est la concurrence là-bas? Ici je ne parle pas du nombre de pigeons. Il peut s'agir de 300 pigeons confirmés et non à l'entraînement pour le fond, dont l'amateur ne possède que sept – par exemple. Il est parfois plus difficile de se défendre parmi 100 pigeons spécialisés sur cette distance que contre 1000 qui en sont encore à leur apprentissage. Voler un premier prix sur 50 bons pigeons peut être une prestation bien plus signifiante que d'en vaincre 2000 autres. Quand cela devient “ du sérieux ”, tous les amateurs sortent leurs 2 ou 3 meilleurs. Dans ces courses il n'y a pas de masses de participants, mais la concurrence est vraiment rude. Vous jouez sur 300 km, là où pour beaucoup de joueurs sur fond ce n'est qu'une étape pour préparer leurs voiliers à une distance plus longue. Beaucoup de pigeons qui participent à ce concours ne sont pas vraiment de concurrents, puisque pour les joueurs sur fond ces courses ne sont qu'un entraînement.
La situation? S'ils sont vraiment bons, il est possible – à titre exceptionnel – qu'il y en a un qui parvient à se jouer du vent et de la volée pour s'emparer d'un prix de tête. Mais sachez que ce ne sont que des exceptions où leur forme et leur motivation de se jour sont déterminants. Quoi que vous fassiez comme efforts, vous n'aurez jamais un pigeonnier entièrement rempli de cette sorte. La masse et le vent déterminent où le gros des prix sera distribué.

Moyennes
La plupart des pigeons qu'on élève ne dépassent vraiment pas la moyenne. En fait, la nature tend à produire des “ moyennes ”. Pas tous les jours voient naître un Merckx, un Boonen, un Nys, une Henin ou une Clijsters. C'est la même chose pour les pigeons. Les vrais champions sont des exceptions, mais pas la règle. Pourtant il y a des amateurs qui obtiennent des moyennes de prix très élevées. Par 50 pigeons mis, 45 prix, et d'une semaine à l'autre au top dix avec plusieurs pigeons. Personne n'a autant de bons pigeons. Personne n'élève autant de pigeons qui sont tellement meilleurs que la concurrence. Cela n'est pas possible. Bien jouer sans bon pigeons n'est pas possible non plus. Vous n'y arriverez pas, si vous n'êtes pas vraiment un excellent amateur. Ce sont des gens qui ont une sensibilité hors du commun pour leurs oiseaux. Si en plus vous maîtrisez un bon système, vous êtes déjà bien lancé et sur le bon chemin pour faire de belles prestations.
Il y a aussi de nombreux pigeons qui sont performants grâce au médicaments. On peut brouiller les pistes pendant quelque temps à coups d'antibiotiques et autres, mais cela ne sera que de courte durée. Si par-dessus du marché vous allez chercher de tels individus, la fin n'est pas loin.

La “ bonne ” sorte
Quand on recherche quelque chose de nouveau, plutôt que de s'arrêter sur ses qualités il est important de prendre les qualités des membres de sa famille sous la loupe. Une famille ou une lignée dont sont issus plusieurs pigeons qui trouvent le chemin le plus rapide vers leur maison. Comment, quoi, où et de quelle manière on a obtenu ces résultats? Concurrences, situation, système, utilisateurs de médicaments?
Essayez de vous procurer des pigeons de la meilleure lignée de l'amateur. Pas besoin de gagneurs de prix. Ces trotteurs, nous en avons nous-mêmes sous le toit. De la meilleure lignée? Cela, il y a moyen de la créer si vous avez assez de patience. Parce que cela, c'est une qualité primordiale dans le sport colombophile aussi

L'avenir
Quoi qu'il en soit, nos futurs jeunes représentent le départ d'une nouvelle génération. Les jeunes deviennent yearlings, puis des vieux pigeons qui devront défendre les couleurs de notre pigeonnier. Les bons débuts font la moitié du travail, dit le proverbe. Peut-être bien, ou non, toujours est-il que pour avoir quelques chances pour monter sur le podium, il ne faut pas commencer par un faux départ.
Cela commence par des pigeons parents en très bonne santé, et non de ceux gardés sur pied grâce aux médicaments, dans ce cas ils sont peut être cliniquement des parents sains et vitaux. Je veux des pigeons reproducteurs bien sélectionnés, bien soignés et qui se portent bien tout au long de l'année. C'est de ceux-là qui produisent et élèvent des jeunes sains et résistants. C'est nous, amateurs, qui avons les moyens de bien les soigner. Nous devons baser notre élevage sur ceux qui sont en bonne santé; des beaux oiseaux attrayants, que nous soignons, entraînons et jouons d'une façon responsable.

Suppléments
Des briques concassées auxquelles on a ajouté du sel n'apporte rien aux animaux. C'est possible que c'est bon marché pour l'amateur, mais avec cela tout est dit. Ils ont l'air d'aimer picorer là-dedans, mais cela s'explique parce qu'ils essaient de combler leurs carences en calcium et minéraux. Surtout les pigeons parents en plein élevage qui en ont un grand besoin. C'est pour cela qu'ils sont toujours à la recherche, finalement, mais ils ne trouvent pas toujours ce dont ils ont besoin. Ils finissent par manger ce qu'on leur donne, mais leur organisme n'est pas capable de l'absorber. Prévoyez un mélange de minéraux qui contient plus de calcium que de phosphore. Seulement ainsi, les parents et les jeunes y trouveront leur compte, parce que leur organisme peut l'absorber. Remplir un seau troué ne nous avance à rien.

Couver
Les pigeons qui couvent peuvent se contenter d'un mélange de repos. Mis à part le maintien de leur température corporelle stable, les oiseaux qui couvent n'utilisent pas beaucoup d'énergie. Le mélange de repos contient une grande proportion de fibres brutes de tout genre. Ils ont une fonction nettoyante, favorisent le métabolisme et fournissent assez d'énergie sans risque d'engraissement. L'on peut leur en donner jusqu'à ce qu'ils aient des pigeonneaux de trois jours au nid. Ce moment est crucial. Dès ce moment on peut passer au pape et des céréales. Ce passage est un moment délicat à passer, parce que le lait de jabot que les parents donnent à leurs jeunes est d'une grande valeur de nutrition. Il y a très peu de mélanges d'élevage qui s'approchent – même de loin – de ces valeurs nutritionnelles. Cela se remarque aux encoches des deux premières pennes des  pigeonneaux. Plus elles sont visibles, plus les carences du mélange ont été importantes.


Les jeunes qui reçoivent un mélange trop pauvre en substances nutritives par rapport au lait de jabot qui leur est donné par les parents, ont tous des pennes “ marquées ”.


C'est moins fréquent quand il n'y a qu'un jeune au nid ou quand la nourriture que vous donnez contient assez de protéines facilement assimilables. L'on peut donner une des protéines animales en poudre comme supplément, y ajouter de la glutamine ou donner un bon œuf qui contient aussi beaucoup de protéines. Toutes ces protéines sont très nourrissantes et facilement assimilables. Toutefois, il ne faut pas exagérer, et la nourriture que vous donnez doit être de la meilleure qualité. Il ne s'agit pas ici de compenser les manquements du mélange, mais d'un supplément. Comme le mot exprime très bien: un plus qu'on ajoute la nourriture. En abuser ne servirait qu'à rendre paresseux leur organisme et leur métabolisme.

De l'huile oméga
Je suis toujours favorable à l'utilisation journalière d'huile oméga 3. S'il existe des suppléments de nutrition qui font vraiment la différence pour les pigeonneaux, elle en fait certainement partie. Elle donne aux pigeons un aspect plus lisse et tendu. Elle a un effet anti-inflammatoire, favorise l'état de santé en général, et cela se voit du premier coup d'œil. Donnez la préférence à une huile oméga 3 avec lécithine, pas une huile oméga 3-6-9. Les acides gras oméga 6 sont de toute façon omniprésents dans la nourriture, et l'ensemble 3 et 6 donne la base qui permet la fabrication du 9.

Le sevrage
Dès trois jours après avoir changé du lait de jabot vers un mélange de céréales, on se limite a complémenter le mélange d'élevage. Les oisillons doivent pouvoir se développer, et cela demande des substances pour la construction. Il faut donc donner assez bien de mélange d'élevage, et puisqu'il est possible que les jeunes ne mangent que très peu les premiers jours, il faut utiliser de l'huile avec un peu de protéines en poudre ou de glutamine dans l'eau de boisson. Même s'ils mangent ou boivent trop peu, ils recevront assez de substances nutritives. Toutes les carences sont à éviter, certainement quand on a les moyens pour les prévenir. On a beaucoup moins de problèmes du genre quand les parents mangent dans des récipients individuels dans les bacs d'élevage. Ainsi les petits apprennent vite à manger avec les parents. Ce qui s'apprend jeune ne s'oublie pas plus tard.

Bons succès

 
Eddy Noel
 
<<< Terug